CES FEMMES ET CES HOMMES QUI NOUS GOUVERNENT

Posté par lechapeauteur le 21 janvier 2014

Palaispar Maurice CÉLESTIN Jr

On se demande sans cesse si ces femmes et ces hommes qui nous gouvernent ont des oreilles pour entendre et la capacité de comprendre ce qui est écrit par les nombreux Haïtiens qui tiennent à peu près le même langage relativement aux problèmes du pays. Bien avant le terrible tremblement de terre, comme bon nombre de nos compatriotes, nous avions posé le problème des ONG eu égard à leur inefficacité dans le développement réel d’Haiti. Dans un texte assez élaboré, nous nous étions efforcé de faire comprendre que ces organismes non gouvernementaux étaient tout simplement une source d’enrichissement illicite pour les hommes d’église haïtiens et leurs intermédiaires nationaux et étrangers. Par la même occasion nous avions souligné la délicatesse de la situation vu que le gouvernement haïtien à qui normalement devrait être versé l’argent s’est toujours révélé non crédible, non l’instance à qui confier l’aide extérieure considérée par plus d’un comme un don fait à ceux où à celles chargés de la gérer. La situation persiste. À qui remettre l’aide internationale? Au gouvernement ou aux ONG ? C’est comme demander à qui confier la garde de la viande ? Au chat ou au chien?

Difficile à répondre.

Mais ce qui est choquant, déconcertant, on dirait que par sotte réaction ou encore par une « réaction revancharde », le gouvernement haïtien se garde de mettre en place une structure de contrôle efficace de ces ONG qui pourrait limiter les dégâts. Rien n’est fait. Il est même bruit que nos dirigeants soutirent des ronds auprès des directeurs de ces organismes non gouvernementaux. Le comble de la laideur. Et, chose certaine, c’est que, en quelque part, la roue est bloquée. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

HOMMAGE À EVANS PAUL

Posté par lechapeauteur le 21 janvier 2014

Epaul_LE CHAPEAUTEUR ANALYSE : L’INGÉNIEUR AIRY CASSÉUS EST MORT

par Maurice CÉLESTIN Jr (11 septembre 2012)

L’émission RANMASSÉ de Radio caraïbes tient, sans relâche, la population haïtienne vivant à l’étranger au courant des remous de la vie socio politique haïtienne. Chaque samedi, un débat d’idées est sur le plateau qui réunit des intervenants de taille livrant souvent un combat d’égaux sur les points chauds de l’actualité. Cependant, si certains invités se montrent à la hauteur et traitent avec intelligence et maîtrise les sujets en discussion, malheureusement d’autres font piètre figure et déçoivent même du fait que leur prestation ne corresponde guère à la fonction politique qu’ils occupent. Cette semaine, le leader politique haïtien Dr Jean L.THEAGENE s’est donné la peine de nous offrir un compte rendu assez exhaustif du dernier RANMASSÉ.

Avec un grand luxe de détails, il a donné le profil de chacun des intervenants. Nous avons été heureux et fier de lire le passage relatif à la belle et savante prestation du fils de Saint Louis du Nord, le ministre LALEAU. Je dirai à Jean que ce n’est pas étonnant vu que chez nous à Saint Louis du Nord les LALEAU et les MILDOR sont connus pour être des « INTELLIGENCES D’ÉLITE ». Ils sont à Saint-Louis du Nord ce que les JADOTTE sont à Port-de-Paix. Par contre, il n’a pas été tendre avec un autre grand commis de l’État qui semble-t-il a eu le comportement d’un pâle figurant incapable de livrer la marchandise. Dépassé par la situation, cet homme politique, d’après ce qu’a dit monsieur THEAGENE, s’est béatement versé dans une piteuse démagogie digne d’un médiocre propagandiste voulant défendre l’indéfendable. Mais quand même Dr THEAGENE à compris que dans ce bas monde, il faut un peu de tout. Il faut des forts et des faibles, des doués et des idiots sans quoi le mot « bêtise » n’aurait pas de sens. Mais toujours est-il que sa lamentation n’est pas vaine, n’est pas mal venue car, c’est tout à fait vrai: à ce moment précis de la vie nationale, il nous faut des hommes et des femmes valables capables de bien articuler, de venir avec des idées nouvelles, conjoncturelles, techniques, fiables et porteuses d’espoir. La place n’est pas aux démagogues et aux incapables. Ayons dans nos rangs des femmes et des hommes d’action dynamiques pouvant poser des pions et inscrire sur le tableau le C.Q.F.D tant attendu. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

MADIBA

Posté par lechapeauteur le 8 décembre 2013

par Maître Serge H. MOÏSE

 

obit_frame_Nelson_Mandela_1918_2013_4x3t_384

« MADIBA »

Il était un brillant avocat

Le jeune Nelson MANDELA

Et il a consacré toute sa vie

A relever ce très grand défi

II

Ayant fait grande ouverture

Lui et Toussaint LOUVERTURE

Se retrouvent pour l’éternité

 Baignant dans l’immortalité

Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

L’HUMANITÉ EST VEUVE

Posté par lechapeauteur le 8 décembre 2013

ss-120601-mandela-tease.photoblog600par Maurice CÉLESTIN Jr

Nelson MANDELA, une vie mutilée, morcelée devenue une flamme éternelle s’en est allé. L’homme exceptionnel a quitté les lieux terrestres pour se ranger aux côtés des Dieux. Avec son départ, l’humanité est veuve. Elle pleure par toutes  ses issues disponibles. Les femmes, les hommes de tous horizons politiques et religieux, de toutes les tendances, de toutes les couleurs sont affligés et pleurent ce moment  pourtant attendu. Le monde est en deuil. Les drapeaux sont partout en berne. La tristesse s’empare de tous les coeurs. Mais…

Mais s’est-on demandé si l’homme à la colonne d’acier est parti avec la conscience satisfaite? S’est-on posé la question de savoir si la déception n’a pas enténébré ses derniers jours? S’il n’a pas eu le coeur endolori de voir ses camarades  de combat mener une vie extrêmement  luxueuse tandis que les  soeurs et frères  croupissent encore dans la misère et le désespoir dans un pays où les taudis avoisinent  les cossues, les somptueuses  villas habitées par des blancs hautins et ?

La bataille est-elle gagnée ?

Mandela a été  un canevas, un talon. Que de leaders ont raté la chance d’être des mini-Mandela! Ils ont perdu l’occasion de se hisser presqu’à son  niveau. Ils ont préféré le lucre à l’abandon de soi, à l’immortalité. L’argent, la gloire et le pouvoir ont pris le dessus sur  les valeurs morales et patriotiques. Ils sont célèbres par leurs exploits malhonnêtes. On les appelle   génies du mal, experts en dilapidation du bien commun. Voilà pourquoi, ils ne seront que des minus aux antipodes  de  Mandela. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LE BON GÉNÉRAL DIT

Posté par lechapeauteur le 7 décembre 2013

g.bissainthepar Maurice CÉLESTIN Jr

Mon cher monsieur BISSAINTHE,

J’ai lu avec attention et beaucoup d’intérêt votre texte par lequel vous proposez une solution susceptible de sortir notre chère nation de son état de pays de dernier rang. Je vous remercie pour cet appel lancé, sans doute, à la progéniture de ces grands noms cités et qui devrait, selon vous, mener le mouvement salvateur au bénéfice de notre chère Haïti livrée à la honte et à la déshumanisation de sa population. Merci, mais il m’est donné de vous rappeler le mot du bon général. Il dit : « … sinon suivez-moi, du moins allons-y et non en avant ».

__________________________________

DEBOUT LE NORD!

par le professeur Gérard BISSAINTHE

Dans un texte récent posté sur Internet, Maurice CÉLESTIN Jr, le Chapeauteur a écrit: « …tant que nos dirigeants ne prendront pas des mesures appropriées pour sortir Haïti de son état de nation de dernier rang… ». (voir https://groups.google.com/groups) Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LE RÊVE DE MAX JEAN NE DOIT PAS MOURIR

Posté par lechapeauteur le 7 décembre 2013

nord_ouestpar Maurice CÉLESTIN Jr

J’ai du mal à croire que Max JEAN est réellement mort. La rapidité avec laquelle il est parti me bouleverse. La soudaineté de sa disparition me porte à m’interroger sur le sens de l’existence humaine. À remémorer mes conversations avec Max, je me demande s’il ne savait pas qu’il ne lui restait que peu de jours à vivre. Il me laissait l’impression de quelqu’un qui prenait des bouchées doubles, qui voulait accomplir une mission, du moins qui voulait ébaucher un rêve à exécuter par ceux-là qui doivent continuer leur parcours sur terre. J’ai comme le sentiment qu’à moi particulièrement il voulait confier cette mission, ce pieux devoir envers son Nord-Ouest qu’il aime comme un être de chair. En maintes occasions, en cours de conversations il m’a répété : Ti Maurice, c’est ainsi qu’il m’appelait, si ce soir-là, quand les « tontons macoutes  » étaient venus chez toi, ton père et toi n’avez pas été fusillés c’est dire, mon cher, que Dieu ne l’a pas voulu. Dieu te réserve une mission sinon pour Haïti du moins pour le Nord-Ouest. Il avait grandement apprécié mon geste de porter ma signature au bas de la pétition en faveur du Nord-Ouest. Il tenait beaucoup à ce projet qu’il considérait comme une feuille de route que chaque fille et chaque fils du patelin doivent avoir en main. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LE DÉVELOPPEMENT SOCIOÉCONOMIQUE D’HAÏTI POUR LA RÉSOLUTION DES CONFLITS HAÏTIANO-DOMINICAINS

Posté par lechapeauteur le 1 décembre 2013

hispaniolapar Maurice CÉLESTIN Jr

Partout à travers le monde, des conflits opposent les pays ayant une zone frontalière commune. La nature de ces conflits est proportionnelle à l’écart existant entre leurs capacités économiques. Le rapport de force est fonction des possibilités socio-économiques de l’un ou de l’autre. Les États-Unis et le Canada, plus proches de nous, divergent à certains points, mais fonctionnent harmonieusement vu qu’il n’existe pas une grande dépendance de l’un par rapport à l’autre. Les relations sont font d’égale à égale. Ces deux États semblent vivre en symbiose. Les échanges commerciaux sont très bien établis et vont dans le sens d’intérêts très bien définis. D’où le respect de l’un face à l’autre.

Mais le cas diffère pour bien d’autres pays qui partagent une même superficie divisée par une frontière. Telle est la situation d’Haïti et de la République dominicaine. Si nous devons remonter le lit de l’histoire de ces deux territoires, nous verrons que des tumultes même sanglants ont endeuillé leur population. Pas très loin de nous, sous le gouvernement du président Sténio VINCENT, le massacre massif des Haïtiens reste gravé dans la mémoire nationale. Des périodes d’apaisement ont suivi, certes, cette honte nationale, mais malheureusement, elles sont sans cesse ponctuées d’événements malheureux qui perturbent les relations existant entre les deux parties de l’île. À rechercher les causes, toujours l’élément SUBORDINATION est à considérer. En effet, l’ex-perle des Antilles se retrouve, il y a longtemps, en position de faiblesse face aux Dominicains qui se croient supérieurs à nous autres, jugés comme des sous-humains encore au niveau de la jungle. Des gens à exploiter en tant qu’esclaves nés pour être leurs domestiques, nés pour travailler dans leurs champs de canne à sucre, faits pour exécuter leurs basses besognes. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LE DESSALINISME DU Dr GEORGES MICHEL

Posté par lechapeauteur le 25 novembre 2013

georgesmichelpar Maurice CÉLESTIN Jr

Le dernier RANMASÉ que j’ai écouté a mis sur le plateau deux excellents amis : le colonel Himmler REBU et le Dr Georges MICHEL. Tous deux ont tenu la dragée haute dans leur intervention et dans leurs réponses aux différentes questions. REBU comme toujours a utilisé avec brio son langage technique de militaire et d’homme informé et bien formé. J’ai pris plaisir à l’écouter. Je l’ai suivi sans relâche dans ses analyses judicieuses. Un seul fait avancé m’a porté à essayer en vain de le trouver au téléphone pour éclaircir le point sur lequel je n’étais pas d’accord avec lui. Comme toujours, il est impossible de trouver Radio Caraïbes au téléphone, sinon, j’aurais rappelé à mon ami REBU que ces fameux hauts gradés de l’armée d’Haïti étaient bien tenus au courant du coup de théâtre qui allait se dérouler et étaient certainement consentants d’être renvoyés des rangs à la promesse d’une pension assez rondelette et des gratifications importantes. Les faits ont justifié les moyens utilisés d’un commun accord avec monsieur ARISTIDE. Tous, par la suite, ont évolué activement aux côtés du prêtre-président. Voilà ce qui explique pourquoi ARISTIDE a pu jouer au plein pouvoir, à l’homme fort, a pu offrir ce spectacle d’apparence dangereuse. Tout était bien planifié. Cela n’a été qu’une vraie mascarade, un coup monté, une scène bien exécutée, parce que bien préparée. C’est à ce niveau seulement, à mon sens, qu’Himmler a erré.

Quant à Georges MICHEL, cet homme que je connais bien et que je pratique depuis belle lurette, il a laissé parler son cœur. Mulâtre authentique, il n’a jamais eu honte, comme bien de métis, de ses origines africaines. Nombreux sont-ils qui ne pensent qu’à leur ascendance blanche et font totale abstraction de leurs relations avec leurs ancêtres noirs. Georges tel que je l’ai toujours connu a vécu en homme affranchi, libre de tout préjugé. Le Dr Frantz LARGE et lui ne manquent jamais d’affirmer leur attachement à la race noire et à l’Afrique qu’ils considèrent comme leur point d’ancrage. Ils se souviennent sans cesse des humiliations et des  » maltraitances  » subies par leurs grands-mères sur les habitations coloniales. Ils ont en mémoire que ce sont des compromis sexuels ou des viols qui ont donné naissance à leurs pères et mères. Contrairement à certains dénaturés, Frantz et Georges ont choisi de ne pas jouer aux faux blancs, mais en produits d’un moment historique qui leur a tout simplement valu une teinte plus claire que leurs frères et sœurs, ce qui ne les autorise nullement à se croire des privilégiés par rapport aux autres. Ils ne se leurrent pas, au contraire ils refusent de les suivre dans leur imbécillité crasse qui provoque l’hilarité des blancs qui les considèrent comme une offense à la race blanche, comme des voleurs de couleur. Georges sur un élan naturel, s’est opposé à l’idée qui voudrait comparer Jean-Jacques DESSALINES aux autres héros de l’indépendance. Pour lui DESSALINES est incontestablement incomparable. Il est, dit-il, le père de la nation, le grand concepteur, le grand exécuteur de la lutte qui nous a conduit à l’indépendance. Donc, pas question de lui chercher une ressemblance quelconque avec quiconque. Il a été tranchant dans ses propos qui invitent au respect de ce géant à honorer, à respecter et à vénérer. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LE DERNIER MOT DE MAX JEAN

Posté par lechapeauteur le 22 novembre 2013

img_0271par Maurice CÉLESTIN Jr

Max JEAN réagit souvent à mes textes. Des fois, il me rejoint dans mes analyses, d’autres fois il proteste énergiquement et s’oppose catégoriquement à ce que j’écris. Voilà pourquoi j’aime avoir l’opinion de cet ami qui n’a jamais hésité à me dire la vérité toute crue. À part que nous avons des échanges d’écriture sur FACEBOOK, assez souvent je l’appelle en Haïti pour avoir son avis sur un sujet, pour avoir de lui le pouls de la situation étant donné qu’il est sur place. Je trouve toujours en ses analyses une très grande objectivité. Homme indépendant évoluant dans le secteur privé Max Jean avait la latitude de se prononcer en toute liberté, sans contrainte sur la marche des choses dans le pays. Il était avec Hébert DOCTEUR ma meilleure référence; deux hommes crédibles dans ce qu’ils peuvent dire et du pouvoir et de l’opposition.

J’aime écouter parler Max. Il a un vocabulaire captivant qui me fascine. Aussi à l’aise en créole qu’en français, il véhicule son discours sur des thèmes très à propos et riches en images qui décrivent à merveille, en toute beauté ce qu’il veut exprimer.

Penser à Max JEAN, c’est revisiter mon passé, c’est visionner le film de ma vie de collégien, c’est revoir dans ma mémoire les vedettes du collège Notre-Dame-de-Lourdes de Port-de-Paix: son frère Guy Jean, Choubou, Cubano, Philogene( Rapido) Loubert Chancy, Roger Santiague, Placide Francois, Bertin Petit-Frère, Willy et Ernst Calim pour ne citer que ces belles figures de la musique et du football. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

HAÏTI : TRÈS LOIN DE SON ANGLE DE REPOS

Posté par lechapeauteur le 20 novembre 2013

vitra-grand2par Maurice CÉLESTIN Jr

Le grand rêve du poète haïtien Antony PHELPS est de voir un jour son pays retrouver son angle de repos. Il semble que l’auteur de « MON PAYS QUE VOICI » aura à attendre encore longtemps avant de voir Haïti sortir de la tourmente. Je le dis fort de la lecture que j’ai du fonctionnement des acteurs politiques haïtiens et étrangers qui façonnent l’avenir de ce coin de terre livré à la misère, à la violence et à la honte. Haïti est le modèle, le prototype d’un pays où tout va mal, l’exemple à ne pas suivre à tous les points de vue. Sa politique de santé, son système politique, son programme éducatif, sa stratégie de développement n’ont absolument rien à offrir en terme de référence. C’est triste de le dire, mais nous sommes bien obligés d’admettre que notre pays se retrouve dans une descente en enfer plus que dangereuse.

La marche des choses crée beaucoup d’inquiétudes. On est à se demander perplexe : QUE VEUT L’HAÏTIEN » ? Que veulent nos dirigeants, que veut l’opposition, que veut la communauté internationale, que veut le pouvoir judiciaire, que veut la presse et enfin que veulent nos parlementaires?

De toute évidence, ces différents acteurs ne savent pas comment exécuter leur partition, comment respecter leurs promesses. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

12345...22
 

vagive |
Développement du potentiel ... |
°0OfANTastIQUEO0° |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Changer dans sa tête,bouger...
| PREPARER TON EXAMEN
| djamil83