• Accueil
  • > Liens
  • > APPEL PRESSANT AU PRÉSIDENT JOSEPH MARTELLY ET AU P.M. EVANS PAUL

APPEL PRESSANT AU PRÉSIDENT JOSEPH MARTELLY ET AU P.M. EVANS PAUL

Posté par lechapeauteur le 10 avril 2015

mur-haiti-dominicaniepar Me Maurice CELESTIN Jr

Informé du crime crapuleux commis contre un pauvre et inoffensif citoyen haïtien suivi de la profanation des couleurs nationales par des dominicains haineux et au dessus des lois, je juge important de publier, à nouveau, ce texte qui, j’espère, cette fois-ci, aura retenu l’attention de nos dirigeants.

LE DEVELOPPEMENT SOCIOÉCONOMIQUE D’HAÏTI  POUR LA RÉSOLUTION DES CONFLITS HAÏTIANO-DOMINICAINS

Partout à travers le monde, des conflits peuvent opposer des pays à zone frontalière commune. La nature de ces conflits, comme le rapport de forces, reste fonction de leurs capacités économiques respectives. Les États Unis et le Canada, plus proches de nous, divergent à certains points mais fonctionnent harmonieusement vu qu’il n’existe pas une  grande dépendance de l’un par rapport à l’autre. Les relations se font d’égal à égal. Ces deux États semblent même vivre  en symbiose. Les échanges commerciaux sont très bien établis  et vont dans le sens d’intérêts très bien définis. D’où le respect de l’un  à l’endroit de l’autre.

Mais le  cas diffère pour bien d’autres pays qui partagent une même superficie  divisée par une frontière. Telle est la situation d’Haïti et de la République dominicaine. Si nous devons remonter le lit de l’histoire de ces deux territoires, nous verrons que des tumultes même sanglants ont endeuillé leur population. Non loin  de nous, sous le gouvernement du Président Sténio VINCENT, le massacre massif des Haïtiens reste gravé dans la mémoire nationale. Des périodes d’apaisement ont suivi, certes, cette honte nationale, mais malheureusement, elles sont sans cesse ponctuées d’événements malheureux qui perturbent les relations existant  entre les deux parties de l’île. À rechercher les causes, toujours l’élément SUBORDINATION est à considérer. En effet, l’ex-perle des Antilles, se retrouve, depuis longtemps, en position de faiblesse par rapport aux Dominicains qui, s’affublant d’un air de supériorité, semblent n’y déceler que des sous-humains  encore au niveau de la jungle, des gens à exploiter en tant qu’esclaves nés pour être leurs domestiques, nés pour travailler dans leurs champs de canne à sucre, faits pour exécuter leurs basses besognes. La constatation est douloureuse, pourtant elle reste ce qu’elle est : nos désœuvrés peuvent être vus partout en république voisine à laver les voitures, à importuner, comme vendeurs ambulants, les passants à qui ils offrent, ils supplient même d’acheter leurs produits. Ils sont de véritables parias livrés à la honte, à la misère dans une société raciste peuplée de dénaturés qui se mettent  en tête qu’ils sont blancs, partant supérieurs à cette horde noire encombrante  et digne d’être chassée ou à classer dans des endroits reculés, non visibles, non à  la portée du beau monde. Voilà l’image que projettent  les Haïtiens en République dominicaine. Nos sœurs et frères d’un autre niveau, d’une autre condition socio -économique, pour contourner le problème, se font passer pour des guadeloupéens ou des martiniquais parce que ne pouvant pas parler l’espagnol ou l’anglais. Autrement, ils se réclameraient Américains, Panaméens  ou Jamaïcains sachant que le Dominicain informé est au courant du fait que les touristes  martiniquais  et  guadeloupéens  ne viennent pas en République dominicaine. Ils voyagent de préférence en métropole, en France. Enfin ils font tout pour se distinguer des pauvres Haïtiens traités comme des animaux chez les descendants de Trujillo .

Voilà en gros le profil de la situation dans laquelle se retrouvent nos sœurs et frères qui sont obligés, malgré tout,  d’émigrer vers  un pays où ils sont mal reçus, mal vus, maltraités, humiliés, méprisés, déshumanisés et même massacrés. Il se retrouvent sans secours, sans assistance aucune de la part de leurs dirigeants  qui tous, en période électorale, utilisent  le dossier appelé dossier batey, mais une fois au pouvoir,  se livrent à une interminable lune de miel avec leurs  homologues voisins desquels ils sollicitent la bonne grâce pour pouvoir s’enrichir aux dépens de nos pauvres crève-la-faim, de nos pauvres esclaves modernes. C’est une évidence. Nos chefs d’Etat de par leur comportement face aux voisins, admettent tacitement que la république dominicaine est supérieure à la république d’Haïti. Ainsi donc ils adoptent une position de subordonnés qui doivent suivre la ligne tracée par leur maître. Ils doivent toujours éviter des conflits, des différends avec les forts. Ils cherchent toujours à ne pas déplaire aux puissants et aux clairs. Peuple de soumis, peuple d’esclaves, en vérité!

Au-delà de tout ce qui est dit précédemment, il reste le fait  que tant que nos dirigeants ne prendront  pas des mesures appropriées pour sortir Haïti de son état de nation de dernier rang, la situation perdurera et nos sœurs et frères malgré les avanies subies en république dominicaine et ailleurs, prendront, sans cesse, tête baissée, la voie  salée,  la route de l’extérieur aux fins de fuir désespérément  la misère atroce dans laquelle ils vivent dans leur pays où ils sont méconnus, méprisés, indexés, sous traités. Le développement socioéconomique d’Haïti, par la création d’emplois, est la seule voie à emprunter et à adopter pour la résolution des conflits haïtiano-dominicains. Depuis tout ce temps que nous comptons en vain sur la main étrangère pour sortir Haïti de son marasme économique, il est venu enfin  le moment pour l’Haïtien de  réaliser  que le salut public  doit être le fruit de l’effort national. À ce compte, il est plus que nécessaire que les responsables de l’avenir de la nation mettent en pratique les différents plans de développement proposés par des fils soucieux de l’avancement de la patrie. C’est sérieux et tout à fait impérieux : LE DÉVELOPPEMENT SOCIO ECONOMIQUE D’HAÏTI  DOIT ÊTRE RÉALISÉ AU PLUS TÔT. Tant que nous ne l’aurons pas atteint, les conflits haitiano-dominicains persisteront et s’amplifieront même.

Laisser un commentaire

 

vagive |
Développement du potentiel ... |
°0OfANTastIQUEO0° |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Changer dans sa tête,bouger...
| PREPARER TON EXAMEN
| djamil83