LES ÉLECTIONS EN HAÏTI : QUELLE PAGAILLE! LES ÉLECTIONS AURONT-ELLES LIEU?

Posté par lechapeauteur le 10 avril 2015

elections 1par Me Maurice CELESTIN Jr

La configuration de la situation politique en Haiti est exceptionnelle. Elle est polyforme.  Amalgamée. Inexplicable. Dangereuse et complexe. C’est du jamais vu. Cent cinquante (150) partis politiques inscrits, acceptés et admis à participer aux prochaines élections, cela tient tout simplement du folklore, du loufoque! Un carcan, une impasse, un nœud gordien, un problème insoluble. On l’appellera comme on voudra. Cependant la réalité veut que dans l’histoire du monde, on n’a jamais assisté à une comédie de cette envergure. Une course aussi désorganisée où des malades du pouvoir s’en donnent  à cœur joie. C’est tout d’une grande première dans l’histoire des élections dans le pays. C’est à croire qu’Haiti est la terre, par excellence, des événements classés premiers: Première République noire indépendante du monde, première donneuse d’exemple de détournement d’avion, première kidnappeuse d’ambassadeur, premier sol américain foulé par les conquistadors, premier chef d’Etat du monde à solliciter  la présence d’une force étrangère sur son sol natal et à  réclamer, par la suite, son départ  avec véhémence, première équipe de football à déflorer le filet de l’inoubliable gardien de but italien Dino  ZOFF durant le mondial de 1973  etc… Elle se veut toujours en tête de liste. Aujourd’hui, elle détient le « record Guinness » en matière  électorale. 150 partis politiques. Pléthorique, folklorique: le moins que l’on puisse dire. On se demande perplexe, comment le CEP va procéder  pour la réalisation de ces élections? Le bulletin de vote sera de quelle dimension? De celle d’un journal? Un rouleau à déplier. A déployer, à étendre par terre pour pouvoir faire un choix ou quoi? Encore une invention à l’haïtienne à prévoir! Il n’est que d’attendre dit le sage. Mais en tout état de cause, il est difficile de comprendre de quel stratagème vont user ces chercheurs du CEP pour découvrir une façon de gérer, de résoudre ce problème qui semble, au demeurant, insoluble.

Est-ce une situation crée volontairement aux fins de rendre impossible la tenue des élections? Cela en a tout à fait l’air quand  on analyse le comportement de monsieur MARTELLY face à ce coup de théâtre.  Le Président Michel MARTELLY, tout en amont de la crise, demande au CEP de soustraire de la  liste son parti TÊTE KALÉ. Que signifie ce geste obscur, inattendu, imprévisible? Aussi imprévisible et inexplicable que le départ précipité de son ministre des affaires étrangères. Étrange, en vérité! il est plus que clair que le chef d’Etat veut signifier au pays et surtout aux mains qui financent lesdites élections qu’il tient à se démarquer de ce  » brigandage » monté de toute pièce par des assoiffés, des malades mentaux qui désirent, par tous les moyens,  assauter le pouvoir dans l’intention de  prendre ou de reprendre leur part du gâteau et passer ou de repasser à la mamelle de cette vache laitière qu’a toujours été Haiti, cette mère nourricière aux deux seins différents, l’un amer et l’autre sucré. Le sucré pour les nantis et le fielleux pour les anéantis. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

J’AI EU PITIÉ DE LEUR REGARD

Posté par lechapeauteur le 10 avril 2015

airport-pic-6par Me Maurice CELESTIN Jr

Après 14 longues années, j’ai revu mon pays, du moins Port-au-Prince. Après 14 ans j’ai recroisé le regard de mes sœurs et frères abandonnés plus que jamais.  J’ai du baisser ma tête pour ne pas leur monter mon regard coupable, plein de pitié, de questionnement  et de honte. Et, d’un regard caché, prudent, j’ai pu observer ce que disent leurs yeux. Et j’ai eu peur de leur regard…. Un regard narratif…qui dit tout de leur souffrance, de leur misère, de leur colère et de leur impatience.

Un regard famélique, inquiet, jaloux, désolé, inquisiteur, haineux, rempli de désir de vengeance. Un regard peureux et  méchant à la fois, frustré, regard plein de mépris, de dégoût, de désespoir, de violence, de résignation. Un regard qui questionne et  qui fait peur. Enfin tous les regards qui parlent dans le silence. Un silence imposé. Un silence compressé. Un silence éclaté. Un silence sonore. Un silence, des fois, explosé qui laisse sortir des propos injurieux, provocateurs même. Mais silence révolté compréhensible. On comprend bien la frustration de ce troupeau humain qui remplit les rues défoncées, chargées de détritus. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

UN TEXTE RETROUVÉ QUI PEUT SERVIR

Posté par lechapeauteur le 10 avril 2015

Nesmypar Me Maurice CÉLESTIN Jr

Le texte ci-dessous que j’avais publié en date du 25 août 2013 trouve son application dans la façon dont l’apprentissage scolaire se fait, jusqu’à nos jours, dans nos écoles. Face à la désuétude du modèle d’enseignement encore en vigueur dans notre milieu scolaire, le titulaire du ministère de l’éducation croit nécessaire et même urgent d’infuser du sang neuf au système en mettant l’accent sur la formation des maîtres tout en offrant l’accès aux technologies modernes tant utiles à l’acquisition des savoirs. La voie choisie par le ministre MANIGAT est certainement celle qui conduira nos jeunes vers un avenir prometteur. Elle sera également et certainement de nature à mettre le pays sur les rails du développement durable.

Mais à côté du fait que je persiste à croire que la « francisation » de la population reste, à mon avis, le moyen le plus rapide et le plus sûr de véhiculer « la pensée »et de faciliter la communication, j’accepte avec le ministre qu’il faut coûte que coûte trouver un moyen efficace pour rendre la construction des savoirs aise et partant à la portée de tous. Il ne faut pas qu’un problème langagier soit à la base des difficultés qui paralysent les élans de l’apprenant.

En attendant  l’apprentissage du français pour tous par la méthode rapide « français langue seconde » l’enseignant peut continuer à distribuer du matériel didactique français et donner les directives en créole aux apprenants. Il ne faut pas oublier que l’enseignant, de nos jours, n’est qu’un simple guide chargé de la gestion de classe, et, comme un maitre de chantier, il a, en plus, pour attribution de distribuer, aux fins de l’apprentissage de ses apprenants, du matériel qu’ils pourront utiliser dans la construction de leurs savoirs. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

APPEL PRESSANT AU PRÉSIDENT JOSEPH MARTELLY ET AU P.M. EVANS PAUL

Posté par lechapeauteur le 10 avril 2015

mur-haiti-dominicaniepar Me Maurice CELESTIN Jr

Informé du crime crapuleux commis contre un pauvre et inoffensif citoyen haïtien suivi de la profanation des couleurs nationales par des dominicains haineux et au dessus des lois, je juge important de publier, à nouveau, ce texte qui, j’espère, cette fois-ci, aura retenu l’attention de nos dirigeants.

LE DEVELOPPEMENT SOCIOÉCONOMIQUE D’HAÏTI  POUR LA RÉSOLUTION DES CONFLITS HAÏTIANO-DOMINICAINS

Partout à travers le monde, des conflits peuvent opposer des pays à zone frontalière commune. La nature de ces conflits, comme le rapport de forces, reste fonction de leurs capacités économiques respectives. Les États Unis et le Canada, plus proches de nous, divergent à certains points mais fonctionnent harmonieusement vu qu’il n’existe pas une  grande dépendance de l’un par rapport à l’autre. Les relations se font d’égal à égal. Ces deux États semblent même vivre  en symbiose. Les échanges commerciaux sont très bien établis  et vont dans le sens d’intérêts très bien définis. D’où le respect de l’un  à l’endroit de l’autre.

Mais le  cas diffère pour bien d’autres pays qui partagent une même superficie  divisée par une frontière. Telle est la situation d’Haïti et de la République dominicaine. Si nous devons remonter le lit de l’histoire de ces deux territoires, nous verrons que des tumultes même sanglants ont endeuillé leur population. Non loin  de nous, sous le gouvernement du Président Sténio VINCENT, le massacre massif des Haïtiens reste gravé dans la mémoire nationale. Des périodes d’apaisement ont suivi, certes, cette honte nationale, mais malheureusement, elles sont sans cesse ponctuées d’événements malheureux qui perturbent les relations existant  entre les deux parties de l’île. À rechercher les causes, toujours l’élément SUBORDINATION est à considérer. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

 

vagive |
Développement du potentiel ... |
°0OfANTastIQUEO0° |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Changer dans sa tête,bouger...
| PREPARER TON EXAMEN
| djamil83