• Accueil
  • > Archives pour janvier 2015

HAÏTI : ÉPUISEMENT DES NÉGOCIATIONS

Posté par lechapeauteur le 21 janvier 2015

coucher-de-soleilpar Me Maurice CÉLESTIN Jr

La  lumière s’est brusquement éteinte. L’espoir a cédé sa place au désespoir. Alors qu’on vivait avec le sentiment que tout allait être  réglé et que l’atmosphère politique  reprendrait sinon sa marche normale du moins qu’un vent de changement soufflerait sur l’ordre des choses devenues chaotiques et même périlleuses pour le pays, d’un coup, le soleil a pris une  autre direction, celle qui conduit à l’irréparable, au désastre, à l’imprévisible. Le Premier ministre que la population avait accueilli avec joie et qu’elle avait reçu à la manière d’un sol desséché à l’attente d’une pluie qui tardait à tomber, a prononcé, au départ, un discours ayant suscité pas mal de controverses. Certains pensent que de sa bouche sont sortis des propos trop flatteurs à l’endroit du président de la République et de sa famille. Ce qui crée des inquiétudes. Serait-il déjà vassalisé par le chef d’Etat? Sera-t-il un soumis, un simple exécutant aux ordres du « dirigeant par décret »? Sera-t-il complice au retour de la dictature tant crainte par le peuple haïtien qui a tant souffert de cette mauvaise façon de gouverner un pays?

D’autres par contre, dont moi-même, ont eu une autre lecture du discours de monsieur PAUL. Pour ce qui me concerne, j’ai été heureux de constater qu’il existe une franche relation entre lui et le chef d’Etat. Pour moi c’est bien et c’est signe que la cohabitation est possible et que c’est tout au mieux des intérêts du pays. Mais toujours est-il que les avis sont partagés et qu’il importe de respecter les opinions des uns et des autres. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

DES IMAGES QUI PARLENT ET QUI BLESSENT

Posté par lechapeauteur le 15 janvier 2015

12-01-15par Me Maurice CÉLESTIN Jr

Même les audacieux et les fanfarons, devant l’évidence des faits, se sont tus. Au Canada, à Montréal surtout, c’est la tristesse mêlée de honte. C’est l’indignation et la révolte. Choquant et révoltant: le moins que l’on puisse dire. Hier, en flash, la RDI, une chaîne de télévision québécoise annonce une émission spéciale à l’occasion de la commémoration du 5 anniversaire du terrible tremblement de terre qui a semé le deuil dans les familles haïtiennes tant en Haïti qu’à l’étranger. Le monde entier était en transe et plongée dans une peine indicible. La solidarité internationale s’était manifestée avec la plus grande, la plus spectaculaire rapidité. Une générosité des plus remarquables et même étonnante a porté les représentants de nombreux pays à courir au secours des victimes du mieux qu’ils pouvaient. C’était une vraie course livrée entre qui devait arriver en premier, qui devait offrir le plus d’aides.

Le Canada s’était positionnée sinon en tête de liste du moins aux côtés des leaders qui se sont signalés durant les toutes premières actions menées. Sa présence constante sur le terrain est un témoignage éloquent de sa solidarité avec le brave peuple haïtien dont il admire et respecte la capacité de lutter contre la misère et les exécrables conditions de vie. Partie prenante à niveau élevé, il est tout à fait naturel qu’après 5 ans, le Canada demande compte de ce qui a été fait de son aide, des sommes à hauteur de plusieurs milliards de dollars versés par ses contribuables anxieux de savoir qu’en est-il de leur argent offert pour reconstruire Haiti et non pour grossir les comptes en banque des corrompus corrupteurs rapaces de ce pays qu’ils auraient aimé voir retrouver son visage d’antan de perle des Antilles. A cet effet, ces fils de Jacques Cartier ont délégué des envoyés de presse lire l’heure juste sur le cadran de l’horloge dont le tic-tac indique qu’il est temps que la lumière soit faite sur ce qu’on dit avoir été fait. Il est temps que les chantiers annoncés en grande pompe sur les médias soient visités. Que les nombreuses écoles soient inventoriées. Que les terrains vagues clôturés de tôles rouges soient photographiés. Que les occupants des constructions « achevées-inachevées » soient questionnés et disent comment ils vivent dans ces maisons qu’ils appellent des cachots. Véritables passoires. Points d’eau où la pluie coule à flot. Leurs journalistes sont chargés de chercher à savoir où est passé l’argent de l’aide. Ils doivent  » fouiller, bien fouiller » leur dit le Président de la République. Chacun se défend à sa façon. L’ex -Premier Ministre du gouvernement pré-martelly aura envoyé la pierre en direction des ONG. Qui croire? Nul ne sait! Enfin Dieu seul. Mais toujours est-il que nous ne sommes plus au temps de papa Doc et de tonton NORD. Les bandes sonores ont pu laisser Haiti pour être déployées au Canada. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LE PREMIER MINISTRE EVANS PAUL À LA RECHERCHE DE BONS MATÉRIELS HUMAINS

Posté par lechapeauteur le 12 janvier 2015

k-plimpar Me Maurice CÉLESTIN Jrmichelmartellypresidentdhaiti.jpg

« Nous sommes condamnés à vivre ensemble comme des frères,

sinon nous mourrons tous comme des imbéciles« .

Martin Luther KING 

Ce n’est plus une question de jours. Ce n’est qu’une question d’heures. En tout cas, quel que soit le cas, de facto ou pas, monsieur EVANS PAUL sera dans les prochaines heures à la tête du nouveau gouvernement haïtien et aura à prendre les décisions qui engageront l’avenir d’Haiti, l’avenir de près de 10 millions de citoyens pour lesquels il aura à agir, nous espérons fortement, de façon lucide, logique et technique. Toute improvisation mise de côté. Si nous devons nous fier à ses dernières déclarations, il nous est loisible de présager que tout ira au mieux des intérêts du pays.

Sera-t-il possible pour notre Premier Ministre de donner suite à ses promesses? Aura-t-il les moyens de ses intentions? Nous souhaitons que les Dieux tutélaires de la nation appuieront ses nobles visions d’homme politique ayant exploré tous les coins et recoins du labyrinthe socio – politique haïtien d’où se sont perdus plus d’un avant lui. En tout cas, ses propos sont d’une telle assurance et d’une telle logique que nous pouvons espérer voir la barque aller dans une autre direction, celle qui mène à bon port. Somme toute, il y a beaucoup d’espoir quand on entend notre Premier Ministre déclarer in limine litis:

 » Je me sens investi de ce pouvoir de convoquer les intellectuels qui ont un devoir de participer au réveil de la vie de la Cité. Je me  souviens de mon passé de lutte dont le caractère hautement moral ne fait pas l’ombre d’un doute… La moralité sera la clef de voûte de mon gouvernement. Fini les magouilles. Fini les coups bas qui font la force des politiciens traditionnels fiers de leur animalité, bref de leur manque d’humanisme… » Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

BONNE ROUTE, COUSIN!

Posté par lechapeauteur le 4 janvier 2015

Toutoupar Pratt Vernio MEMNON

« Tandis que le soleil se couche plus tôt que prévu sur ma vie, l’horizon tout entier s’enveloppe dans l’ombre et la nature s’incline devant un ciel riche et sombre. »

C’est avec une grande tristesse et un profond regret que nous avions appris le départ inattendu pour l’éternité bienheureuse de notre fils et neveu, de notre frère et cousin, Robertson. Aucun mot ne peut décrire cette nouvelle épreuve pour les Guillet. Le cœur de la famille, une fois de plus, est en larmes. Notre chagrin est immense. C’est d’autant plus difficile à accepter qu’aucun signe ne nous laissait présager que cette disparition brutale et foudroyante était imminente. Une disparition soudaine qui laisse au fond de nos cœurs une entaille à vif.

Désormais, nous devons nous faire à l’idée que ce garçon aux qualités franches, au sourire ironique et à l’extraordinaire sens de la famille ne viendra plus nous visiter. Nous ne le verrons plus discuter avec ses cousins et cousines en gesticulant avec fougue ou encore étreindre fortement et affectueusement ses tantes. Non, il appartient maintenant à ce monde où la maladie ne fait pas de ravage, où la souffrance n’existe plus, où la vie est enfin remplie de bonheur et de sourires. Ce monde que les chrétiens appellent le paradis.

Les émotions si fortes que je ressens, en rédigeant ce texte pour lui rendre un ultime hommage, témoignent de cette relation honnête et vraie qui a toujours caractérisé nos rapports interpersonnels. La solidarité familiale est certainement le plus précieux héritage que nos parents nous ont légué et qui constitue depuis toujours la trame de fond des relations intra et intergénérationnelles au sein de la famille Guillet. Les circonstances et obligations de la vie nous forcent bien souvent à nous séparer et même à nous perdre de vue mais, nous ne nous quittons jamais. À preuve, chaque fois que l’on se retrouve, cela se passe comme si on s’était quitté hier.

Mon cher Toutou,

Te voilà rendu au terme de tes trop courtes années sur cette terre. Tu nous laisses le souvenir d’un parent qui savait vivre pleinement ses moments privilégiés avec tous les membres de sa famille et celui d’un garçon affable avec qui le contact était facile et chaleureux. Nous ne t’oublierons jamais. Tous, nous avons, collectivement ou individuellement, en mémoire un moment où tu nous as fait rire ou même pleurer et qui témoigne merveilleusement bien de ta joie de vivre et de ta bonne humeur. Tu es peut-être hors de nos vues, mais tu n’es pas hors de nos vies. Nous continuerons à parler de toi comme nous l’avions toujours fait sans prendre un air grave ou triste. Le fil familial qui nous lie n’est pas rompu. Au contraire, il s’est automatiquement rembobiné dans nos cœurs et dans nos souvenirs pour que ta mémoire ne meure jamais. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

 

vagive |
Développement du potentiel ... |
°0OfANTastIQUEO0° |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Changer dans sa tête,bouger...
| PREPARER TON EXAMEN
| djamil83