HOMMAGE À EVANS PAUL

Posté par lechapeauteur le 21 janvier 2014

Epaul_LE CHAPEAUTEUR ANALYSE : L’INGÉNIEUR AIRY CASSÉUS EST MORT

par Maurice CÉLESTIN Jr (11 septembre 2012)

L’émission RANMASSÉ de Radio caraïbes tient, sans relâche, la population haïtienne vivant à l’étranger au courant des remous de la vie socio politique haïtienne. Chaque samedi, un débat d’idées est sur le plateau qui réunit des intervenants de taille livrant souvent un combat d’égaux sur les points chauds de l’actualité. Cependant, si certains invités se montrent à la hauteur et traitent avec intelligence et maîtrise les sujets en discussion, malheureusement d’autres font piètre figure et déçoivent même du fait que leur prestation ne corresponde guère à la fonction politique qu’ils occupent. Cette semaine, le leader politique haïtien Dr Jean L.THEAGENE s’est donné la peine de nous offrir un compte rendu assez exhaustif du dernier RANMASSÉ.

Avec un grand luxe de détails, il a donné le profil de chacun des intervenants. Nous avons été heureux et fier de lire le passage relatif à la belle et savante prestation du fils de Saint Louis du Nord, le ministre LALEAU. Je dirai à Jean que ce n’est pas étonnant vu que chez nous à Saint Louis du Nord les LALEAU et les MILDOR sont connus pour être des « INTELLIGENCES D’ÉLITE ». Ils sont à Saint-Louis du Nord ce que les JADOTTE sont à Port-de-Paix. Par contre, il n’a pas été tendre avec un autre grand commis de l’État qui semble-t-il a eu le comportement d’un pâle figurant incapable de livrer la marchandise. Dépassé par la situation, cet homme politique, d’après ce qu’a dit monsieur THEAGENE, s’est béatement versé dans une piteuse démagogie digne d’un médiocre propagandiste voulant défendre l’indéfendable. Mais quand même Dr THEAGENE à compris que dans ce bas monde, il faut un peu de tout. Il faut des forts et des faibles, des doués et des idiots sans quoi le mot « bêtise » n’aurait pas de sens. Mais toujours est-il que sa lamentation n’est pas vaine, n’est pas mal venue car, c’est tout à fait vrai: à ce moment précis de la vie nationale, il nous faut des hommes et des femmes valables capables de bien articuler, de venir avec des idées nouvelles, conjoncturelles, techniques, fiables et porteuses d’espoir. La place n’est pas aux démagogues et aux incapables. Ayons dans nos rangs des femmes et des hommes d’action dynamiques pouvant poser des pions et inscrire sur le tableau le C.Q.F.D tant attendu.

Comme nous avons dit, Jean L THEAGENE a passé en revue toutes les voix qui intervenaient au nom des sans voix. Ce qui m’a davantage plu dans son texte, c’est que contrairement à beaucoup de nos lettrés, il s’est montré très grand en prenant plaisir à vanter les qualités intellectuelles jointes à la facilité d’élocution de son adversaire politique Evans PAUL. À ce niveau, Jean m’a devancé. Sur parole, je dis que j’avais l’intention de rendre hommage mérité à cet homme qui « s’est construit », qui s’est taillé une place enviable dans l’intelligentsia haïtienne. Il s’est mis aux côtés des meilleures têtes pensantes de la vie nationale. Il a traversé le temps et les tourments pour se positionner en face et même en avant des grands leaders politiques, des rares voix autorisées à parler, à se prononcer avec assurance sur les affaires du pays. Il s’est aussi tenu très loin des médiocres qui ne font qu’accoucher des insignifiances, des propos non réfléchis générateurs de crises à répétition. Dans notre pays rendu sans hommes, des hommes et des femmes de la trempe d’Evans PAUL, de Dr Tunerb DELPÉ doivent être vénérés et respectés. Ils n’ont pas eu leur honneur par simple faveur. Ils l’ont acquis sur le champ de batailles, de batailles ardues livrées au péril de leur vie sans cesse menacée, sans cesse mise à rudes épreuves. J’ai connu Evans PAUL à ses débuts. Du pâle jeune journaliste essayant ses premières armes dans l’art d’informer, il a suivi de façon rectiligne son chemin qui l’a conduit vers de hauts sommets. L’homme s’est perfectionné jusqu’à atteindre la totale maîtrise de la parole, jusqu’à s’approprier la sagacité, le calme, l’abnégation, la sérénité, le contrôle de soi, toutes des qualités indispensables à un homme politique digne de ce nom. Le Dr DELPÉ et lui ont prouvé qu’ils ne sont pas des levantins politiques nés de la dernière pluie. Ils ont atteint leur bonification en se laissant triturer par les évènements et en consommant les ingrédients que seules les années, la lecture, la réflexion profonde, la patience et la pondération peuvent offrir. THEAGENE a reconnu la valeur d’Evans PAUL et lui a rendu un hommage public. Il m’a devancé. Gloire à toi, mon cher Jean. L’histoire retiendra que tu n’es pas un homme mesquin. Tu es capable de rendre hommage à qui hommage est dû. Félicitations. Ton geste est digne, noble et louable. Il n’est pas réservé à tous de le poser. Cela prend un certain caractère. Mon cher c’est tout à fait vrai que « Nul ne peut donner ce qu’il n’a pas » … Il faut avoir de la valeur pour pouvoir reconnaître la valeur des autres.

N.B.- Cet article a été publié le Mardi 11 septembre 2012 à 15:48 et est catégorisé sous Liens. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le fil RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

 

COMMENTAIRES

De : Jean L. Théagène

Moye, je sais pourquoi tu as tiré des poussières cet article daté du 11 Septembre 2012. T’es malin cousin. A travers le jeu de massacre généralisé, l’avalanche de critiques insensées où les colères commencent à rythmer la vie politique, prémice d’un climat insurrectionnel, ce faisant, tu leur opposes ton mépris souverain. Façon de leur faire comprendre que tu prends ton vol dans la région des aigles. Toi et moi , nous nous attaquons toujours aux idées ,pas aux hommes .Mais Moye, crois-moi je suis tristement triste quand je considère ce que notre pays hasarde et ce qu’il poursuit ,que construire là-bas reste un processus très difficile et qu’en revanche. détruire est très simple. Pourtant, ceux-là qui forment leur notoriété dans la voyoucratie ne comprennent pas que le grand problème du pays est qu’aucune pédagogie de la démocratie n’a jamais été véritablement pratiquée; que nous avons échoué sur les points essentiels particulièrement la création d’une administration professionnelle et indépendante; qu’on n’a jamais mis en place les structures capables de contrôler l’action politique de manière efficace; que nous n’avons pas su créer de contre-pouvoirs; que notre système est une farce pour n’avoir pas su instituer un sens critique à notre opinion publique et qu’il y a en plus, l’opinion, ce gros animal crédule, prêt à se jeter dans les bras du premier devin venu. Voilà notre principal échec, Moye!

De : Maurice Célestin Jr

Mon cher Jean, j’ai lu avec plaisir tes dernières lignes postées sur Facebook. Quelle belle écriture! Vibrante aussi. Elle picote et porte à réfléchir. Ma foi, il faut le dire: Elle fait peur. À te croire, on admettrait que la voyoucratie a investi les lieux, qu’elle est partout chez nous et qu’elle monte la garde dans toutes les issues aux fins de barrer la route aux bien-pensants. Heureusement, Jean, que nul ne peut arrêter l’Esprit vaillant sur son chemin. Aucune force ne peut l’empêcher d’atteindre le soleil. Soit, le soleil luit pour tous, mais seuls les bien-pourvus seront capables de bénéficier de ses bienfaits. Dans cette vie, il y a le soleil et son ombre. Le côté illuminé pour les dignes et le côté enténébré pour les indignes, ces faiseurs de tort qui ne pensent qu’à leur poche et qui oublient les prouesses de leurs ancêtres.

Jean, nous vivons dans la honte. C’est triste, c’est cruel. Nos contrebandiers, qui sont l’ossature de notre nouvelle société, pour quelques pesos de plus, préfèrent continuer à traiter avec les dominicains qui les humilient alors qu’ils pourraient trouver à Miami, à Panama, au Venezuela de meilleurs produits, à meilleur marché. Ils préfèrent se laisser abimés dans l’Est, ce, pour pouvoir traverser la frontière sans payer un sou au fisc. Quelle misère, qu’elle calamité.

Ainsi va notre Haïti d’aujourd’hui avec ces malfrats, ces voyous qui parlent et qui décident en notre nom.

De : Jean L. Théagène

Mon cher cousin, il y a tant de manières de dire la vérité sans la dire tout entière! L’absolu détachement des choses n’admettrait-il aucun regard jeté de loin sur celles que l’on désavoue? Et quel est le cœur assez sûr de lui pour répondre qu’il ne se glissera jamais un regret entre la résignation, qui dépend de nous, et l’oubli qui ne peut venir que du temps? Ce sont là, ces paroles d’Eugène Fromentin qui me reviennent à l’esprit en parcourant ton texte qui te place au rang des grands sociologues, baromètres de l’air du temps. Par contre, l’un des aspects intrigants de ta personnalité, c’est ton goût pour le débat d’idées. Tu ne portes pas de jugement sur les gens, tu ne lances pas d’anathème, tu ne cèdes pas à la tentation des ragots, en un mot, tu ignores les rumeurs. En revanche, tu analyses tout en fonction de ta propre grille de lecture. Pardonne-moi, cher cousin si je laisse transpirer sous ma plume la rage d’assister à l’agonie d’un pays qui est nôtre sans aucun effort de purification. Je me retrouve à égrener ses souvenirs d’une enfance, d’une jeunesse toujours vivace dans ma patrie disparue. Notre terre et notre peuple ne sont plus que souvenirs pour écomusées. Voilà ce qui explique, qu’avant l’oubli, je jette des idées éparses sur du papier blanc qui reste pour moi le durcissement d’un moment de la pensée à l’heure où le soleil s’est couché sur les aspirations, les entreprises de toute une génération d’hommes. Nous ne sommes plus à présent, dans la vie d’Haïti, que des feux follets qui brillaient un moment, dansaient et soudain s’évanouissaient. Et comme le Bonheur se conjugue souvent au passé, c’est non sans tristesse que je te dise L’HISTOIRE NE RESSERT PAS LES PLATS N’étant pas seul à souffrir et comme toute souffrance est toujours pénible, voire insupportable, pendant qu’il est encore temps, il serait judicieux de tout mettre en œuvre pour y remédier. « Pour mériter l’estime, il ne suffit pas d’avoir fait de grandes choses, il suffit de les avoir tentées.

Laisser un commentaire

 

vagive |
Développement du potentiel ... |
°0OfANTastIQUEO0° |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Changer dans sa tête,bouger...
| PREPARER TON EXAMEN
| djamil83