• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

LE DESSALINISME DU Dr GEORGES MICHEL

Posté par lechapeauteur le 25 novembre 2013

georgesmichelpar Maurice CÉLESTIN Jr

Le dernier RANMASÉ que j’ai écouté a mis sur le plateau deux excellents amis : le colonel Himmler REBU et le Dr Georges MICHEL. Tous deux ont tenu la dragée haute dans leur intervention et dans leurs réponses aux différentes questions. REBU comme toujours a utilisé avec brio son langage technique de militaire et d’homme informé et bien formé. J’ai pris plaisir à l’écouter. Je l’ai suivi sans relâche dans ses analyses judicieuses. Un seul fait avancé m’a porté à essayer en vain de le trouver au téléphone pour éclaircir le point sur lequel je n’étais pas d’accord avec lui. Comme toujours, il est impossible de trouver Radio Caraïbes au téléphone, sinon, j’aurais rappelé à mon ami REBU que ces fameux hauts gradés de l’armée d’Haïti étaient bien tenus au courant du coup de théâtre qui allait se dérouler et étaient certainement consentants d’être renvoyés des rangs à la promesse d’une pension assez rondelette et des gratifications importantes. Les faits ont justifié les moyens utilisés d’un commun accord avec monsieur ARISTIDE. Tous, par la suite, ont évolué activement aux côtés du prêtre-président. Voilà ce qui explique pourquoi ARISTIDE a pu jouer au plein pouvoir, à l’homme fort, a pu offrir ce spectacle d’apparence dangereuse. Tout était bien planifié. Cela n’a été qu’une vraie mascarade, un coup monté, une scène bien exécutée, parce que bien préparée. C’est à ce niveau seulement, à mon sens, qu’Himmler a erré.

Quant à Georges MICHEL, cet homme que je connais bien et que je pratique depuis belle lurette, il a laissé parler son cœur. Mulâtre authentique, il n’a jamais eu honte, comme bien de métis, de ses origines africaines. Nombreux sont-ils qui ne pensent qu’à leur ascendance blanche et font totale abstraction de leurs relations avec leurs ancêtres noirs. Georges tel que je l’ai toujours connu a vécu en homme affranchi, libre de tout préjugé. Le Dr Frantz LARGE et lui ne manquent jamais d’affirmer leur attachement à la race noire et à l’Afrique qu’ils considèrent comme leur point d’ancrage. Ils se souviennent sans cesse des humiliations et des  » maltraitances  » subies par leurs grands-mères sur les habitations coloniales. Ils ont en mémoire que ce sont des compromis sexuels ou des viols qui ont donné naissance à leurs pères et mères. Contrairement à certains dénaturés, Frantz et Georges ont choisi de ne pas jouer aux faux blancs, mais en produits d’un moment historique qui leur a tout simplement valu une teinte plus claire que leurs frères et sœurs, ce qui ne les autorise nullement à se croire des privilégiés par rapport aux autres. Ils ne se leurrent pas, au contraire ils refusent de les suivre dans leur imbécillité crasse qui provoque l’hilarité des blancs qui les considèrent comme une offense à la race blanche, comme des voleurs de couleur. Georges sur un élan naturel, s’est opposé à l’idée qui voudrait comparer Jean-Jacques DESSALINES aux autres héros de l’indépendance. Pour lui DESSALINES est incontestablement incomparable. Il est, dit-il, le père de la nation, le grand concepteur, le grand exécuteur de la lutte qui nous a conduit à l’indépendance. Donc, pas question de lui chercher une ressemblance quelconque avec quiconque. Il a été tranchant dans ses propos qui invitent au respect de ce géant à honorer, à respecter et à vénérer. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LE DERNIER MOT DE MAX JEAN

Posté par lechapeauteur le 22 novembre 2013

img_0271par Maurice CÉLESTIN Jr

Max JEAN réagit souvent à mes textes. Des fois, il me rejoint dans mes analyses, d’autres fois il proteste énergiquement et s’oppose catégoriquement à ce que j’écris. Voilà pourquoi j’aime avoir l’opinion de cet ami qui n’a jamais hésité à me dire la vérité toute crue. À part que nous avons des échanges d’écriture sur FACEBOOK, assez souvent je l’appelle en Haïti pour avoir son avis sur un sujet, pour avoir de lui le pouls de la situation étant donné qu’il est sur place. Je trouve toujours en ses analyses une très grande objectivité. Homme indépendant évoluant dans le secteur privé Max Jean avait la latitude de se prononcer en toute liberté, sans contrainte sur la marche des choses dans le pays. Il était avec Hébert DOCTEUR ma meilleure référence; deux hommes crédibles dans ce qu’ils peuvent dire et du pouvoir et de l’opposition.

J’aime écouter parler Max. Il a un vocabulaire captivant qui me fascine. Aussi à l’aise en créole qu’en français, il véhicule son discours sur des thèmes très à propos et riches en images qui décrivent à merveille, en toute beauté ce qu’il veut exprimer.

Penser à Max JEAN, c’est revisiter mon passé, c’est visionner le film de ma vie de collégien, c’est revoir dans ma mémoire les vedettes du collège Notre-Dame-de-Lourdes de Port-de-Paix: son frère Guy Jean, Choubou, Cubano, Philogene( Rapido) Loubert Chancy, Roger Santiague, Placide Francois, Bertin Petit-Frère, Willy et Ernst Calim pour ne citer que ces belles figures de la musique et du football. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

HAÏTI : TRÈS LOIN DE SON ANGLE DE REPOS

Posté par lechapeauteur le 20 novembre 2013

vitra-grand2par Maurice CÉLESTIN Jr

Le grand rêve du poète haïtien Antony PHELPS est de voir un jour son pays retrouver son angle de repos. Il semble que l’auteur de « MON PAYS QUE VOICI » aura à attendre encore longtemps avant de voir Haïti sortir de la tourmente. Je le dis fort de la lecture que j’ai du fonctionnement des acteurs politiques haïtiens et étrangers qui façonnent l’avenir de ce coin de terre livré à la misère, à la violence et à la honte. Haïti est le modèle, le prototype d’un pays où tout va mal, l’exemple à ne pas suivre à tous les points de vue. Sa politique de santé, son système politique, son programme éducatif, sa stratégie de développement n’ont absolument rien à offrir en terme de référence. C’est triste de le dire, mais nous sommes bien obligés d’admettre que notre pays se retrouve dans une descente en enfer plus que dangereuse.

La marche des choses crée beaucoup d’inquiétudes. On est à se demander perplexe : QUE VEUT L’HAÏTIEN » ? Que veulent nos dirigeants, que veut l’opposition, que veut la communauté internationale, que veut le pouvoir judiciaire, que veut la presse et enfin que veulent nos parlementaires?

De toute évidence, ces différents acteurs ne savent pas comment exécuter leur partition, comment respecter leurs promesses. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

UN MOT DE Me JEAN HENRI CEANT QUI A FAIT PLEURER

Posté par lechapeauteur le 11 novembre 2013

UN MOT DE Me JEAN HENRI CEANT QUI A FAIT PLEURER dans Liens henry_ceant_and_wife-300x191par Maurice CELESTIN

À New York les vendredi 1er et samedi 2 novembre en cours, maître Jean Henri CEANT était le centre d’intérêt  de nombreux compatriotes préoccupés par l’avenir d’Haiti. Ils voulaient tous savoir ce que l’avocat-notaire détient dans son « file ». Même ses plus proches partisans lui réservaient les questions les plus pertinentes, les plus embarrassantes. Mais comme à l’accoutumée Me CEANT a répondu avec intelligence et beaucoup de technicité, ce qui lui a valu des félicitations très flatteuses.

Mais, quand devait venir le moment pour lui de répondre à la question de savoir qu’elles sont  les raisons qui le portent à ambitionner le poste de Président de la République, un grand silence régnait dans la salle. Chacun retenait son souffle, écoutant mélancoliquement Maître CEANT leur dire sur un ton rempli de tristesse qu’il ne peut plus supporter de voir bon nombre  de nos sœurs et  frères mourir de faim à cause  d’une distribution inéquitable de la richesse nationale, conséquence directe d’une mauvaise gouvernance. Avez-vous déjà eu faim demanda t-il à  l’assistance? Je suis sûr que chacun de vous éprouve souvent  le besoin de manger.  Je suis persuadé aussi que ce besoin est vite  comblé à chaque fois. Malheureusement, ce n’est pas le cas pour des millions d’Haïtiennes et d’Haïtiens, ainsi que  ces innombrables petits enfants qui n’ont pas demandé à naître. Ces oubliés, couramment  se réveillent sans  rien à se mettre sous les dents et  vont dormir avec le ventre creux. Puis le lendemain, cela recommence. Aucun espoir de trouver de quoi apaiser la torture de leurs triples. Y avez-vous déjà pensé ? Moi, oui, a-t-il dit.  C’est ce cauchemar qui m’empêche de bien vivre et qui me pousse à me porter au secours de mon peuple. Il y a beaucoup d’autres raisons, mais celle là est la plus cuisante, la plus urgente. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

LA DIASPORA DANS LA POCHE

Posté par lechapeauteur le 9 novembre 2013

LA DIASPORA DANS LA POCHE dans Liens 59226_429356757061_629587061_5544880_5467715_n-246x300par Maurice CÉLESTIN Jr

Maître Jean Henri CEANT, connu pour son entregent et pour sa finesse, après son échec aux dernières élections présidentielles a eu la délicate idée de parcourir tous les départements géographiques d’Haïti à l’effet d’aller remercier ses partisans qui l’avaient soutenu durant l’ardu combat électoral entaché d’irrégularités, car les dés ont été reconnus pipés même par l’actuel Président qui, d’ailleurs, avait réclamé l’annulation de ces mascarades joutes ayant abouti à un deuxième tour à la suite du boycott de l’avocat-notaire Me Jean Henri CEANT qui, aux dires de tous, des différents candidats, était le plus représentatif à tous les points de vue. Il n’avait pas oublié, non plus, de rendre visite à ses nombreux amis de la Diaspora. Ses nombreux déplacements l’ont conduit dans plusieurs villes des États-Unis, de la France et du Canada où il a pu exprimer son attachement et sa reconnaissance envers ses partisans. Ses amis et fidèles partisans en ont pris note et ils lui ont donné acte de ce geste peu commun. Dans le passé ils ont eu affaire à des électoralistes opportunistes qui se font entendre seulement aux approches des présidentielles. Aussi, ont-ils trouvé en maître CEANT un homme nouveau d’un genre nouveau? Aussi, d’un élan naturel l’ont-ils accueilli avec ferveur, grande admiration et beaucoup de respect.

La semaine dernière, à New York, c’était la révélation. Au cours d’une rencontre avec les « têtes de pont » de Miami, de New York, de Philadelphie, du Canada, du New Jersey, de Boston, d’Orlando, de Chicago et de Washington la preuve a été faite que maître Jean Henri CEANT, définitivement, a la diaspora dans la poche. La rencontre destinée à structurer le mouvement » TOUT MOUN LADAN’L » a eu lieu à Brooklyn au restaurant «LA TONNELLE» les vendredi 1er et samedi2 novembre en cours. Le leader a pu réunir un matériel humain de qualité vraiment supérieure. Des femmes et des hommes ayant les meilleures compétences, habiletés et connaissances ont travaillé sans relâche dans l’élaboration d’un programme digne de leur niveau. Des comités choisis selon la spécialité des uns et des autres ont été formés. Enfin, tout a été réalisé de façon bien élaborée à la satisfaction de tous. Les techniques modernes du travail en équipe ont été mises en application et leur efficacité a été prouvée. Deux journées de travail intense, deux journées durant lesquelles il a été démontré que la concertation au service de la bonne gouvernance est un impératif.

Ces ateliers sont inscrits dans une logique qui veut que pour diriger un pays, il faille des femmes et des hommes valables, honnêtes et ayant la ferme volonté de bien faire dans le respect des règles démocratiques. Lire la suite… »

Publié dans Liens | Pas de Commentaire »

 

vagive |
Développement du potentiel ... |
°0OfANTastIQUEO0° |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Changer dans sa tête,bouger...
| PREPARER TON EXAMEN
| djamil83